L’actualité IT cloud et services
Nous suivre facebook linkedin

Semi-conducteurs : la pénurie qui fait réfléchir

L’industrie du service et les technologies relationnelles ont transformé nos existences sans qu’en réalité, nous n’ayons en rien participé à cette transformation ; nul d’entre nous n’a choisi d’utiliser la carte à puce, le téléphone portable, les outils d’interaction numérique : ils ont d’abord colonisé notre quotidien en facilitateurs, pour être finalement imposés en modèles consuméristes par les acteurs dominants de la société, administration publique, monde économique et financier.
Or, la récente pénurie des semi-conducteurs qui les composent révèle tout à coup le talon d’Achille de l’économie européenne. Avec 8,3 % du marché mondial, nous sommes en effet très dépendants de la production d’autres continents, et ce n’est pas la vertueuse la loi européenne sur les puces, adoptée le 8 février 2022, qui nous en prémunira à court terme avec son objectif de 20 % de part de marché à horizon 2030.

La réponse à ce problème passe donc par notre renforcement industriel, au moment où nous sommes interrogés sur nos choix de vie face au désastre environnemental. Le terme « sobriété » est maintenant sur toutes les lèvres politiques. Chez BAVITECH, nous voulons lui ajouter celui de la pertinence en proposant à nos clients des solutions répondant strictement à leurs besoins et offrant un potentiel d’évolution écartant tout gâchis de matériel et tout risque d’obsolescence prématurée.
Nous prenons le temps d’analyser les produits du marché, effectuons une veille sectorielle afin de privilégier cette sobriété des fonctionnalités, des implémentations, des installations, aujourd’hui indispensable.

Moins pour plus
Nous entrons vraisemblablement dans l’ère de la post-croissance. C’est une circonstance opportune pour la technologie ; il s’agira de retrouver de la lucidité dans nos logiques de consommation numérique, de renoncer aux superflus énergivores ; mais aussi de réenchanter le monde en considérant Internet comme un véhicule du savoir et en développant des objets résultant de nos évolutions sociales et non pas de scénarios de divertissement imposés.
Internet permet une économie participative grâce aux logiciels open source. Il est évident que le principe commercial de la location des applications agit comme une épée de Damoclès sur des locataires dont les données sont captives. La question est posée dans de nombreux secteurs où l’information est sensible (architecture, ingénierie, etc.).
Le monde économique, de l’enseignement et du partage des connaissances a besoin de ces espaces libres proposant un modèle industriel d’économie participative.
BAVITECH est la concrétisation de cette vision, avec l’exploitation d’une technologie considérée non pas comme une fin en soi, mais comme un projet d’amélioration de l’existence, régit lui aussi dans un souci de sobriété, de pérennité et d’émancipation.

Chères clientes, chers clients, chers partenaires, pour conclure ce dernier édito de l’année, l’ensemble de l’équipe BAVITECH et moi-même vous remercions chaleureusement de votre confiance, et vous souhaitons de belles fêtes ainsi qu’une heureuse et prospère année 2023.

Pedro Basilio
Directeur associé

Semi-conducteurs : la pénurie qui fait réfléchir

L’industrie du service et les technologies relationnelles ont transformé nos existences sans qu’en réalité, nous n’ayons en rien participé à cette transformation ; nul d’entre nous n’a choisi d’utiliser la carte à puce, le téléphone portable, les outils d’interaction numérique : ils ont d’abord colonisé notre quotidien en facilitateurs, pour être finalement imposés en modèles consuméristes par les acteurs dominants de la société, administration publique, monde économique et financier.
Or, la récente pénurie des semi-conducteurs qui les composent révèle tout à coup le talon d’Achille de l’économie européenne. Avec 8,3 % du marché mondial, nous sommes en effet très dépendants de la production d’autres continents, et ce n’est pas la vertueuse la loi européenne sur les puces, adoptée le 8 février 2022, qui nous en prémunira à court terme avec son objectif de 20 % de part de marché à horizon 2030.

La réponse à ce problème passe donc par notre renforcement industriel, au moment où nous sommes interrogés sur nos choix de vie face au désastre environnemental. Le terme « sobriété » est maintenant sur toutes les lèvres politiques. Chez BAVITECH, nous voulons lui ajouter celui de la pertinence en proposant à nos clients des solutions répondant strictement à leurs besoins et offrant un potentiel d’évolution écartant tout gâchis de matériel et tout risque d’obsolescence prématurée.
Nous prenons le temps d’analyser les produits du marché, effectuons une veille sectorielle afin de privilégier cette sobriété des fonctionnalités, des implémentations, des installations, aujourd’hui indispensable.

Moins pour plus
Nous entrons vraisemblablement dans l’ère de la post-croissance. C’est une circonstance opportune pour la technologie ; il s’agira de retrouver de la lucidité dans nos logiques de consommation numérique, de renoncer aux superflus énergivores ; mais aussi de réenchanter le monde en considérant Internet comme un véhicule du savoir et en développant des objets résultant de nos évolutions sociales et non pas de scénarios de divertissement imposés.
Internet permet une économie participative grâce aux logiciels open source. Il est évident que le principe commercial de la location des applications agit comme une épée de Damoclès sur des locataires dont les données sont captives. La question est posée dans de nombreux secteurs où l’information est sensible (architecture, ingénierie, etc.).
Le monde économique, de l’enseignement et du partage des connaissances a besoin de ces espaces libres proposant un modèle industriel d’économie participative.
BAVITECH est la concrétisation de cette vision, avec l’exploitation d’une technologie considérée non pas comme une fin en soi, mais comme un projet d’amélioration de l’existence, régit lui aussi dans un souci de sobriété, de pérennité et d’émancipation.

Chères clientes, chers clients, chers partenaires, pour conclure ce dernier édito de l’année, l’ensemble de l’équipe BAVITECH et moi-même vous remercions chaleureusement de votre confiance, et vous souhaitons de belles fêtes ainsi qu’une heureuse et prospère année 2023.

Pedro Basilio
Directeur associé

Articles recommandés
Dix millions pour un nouveau système informatique, un montant qui gêne
24 Jan 2023
La plateforme de gestion des permis de construire vaudois doit être renouvelée. Le Canton…
Comment les entreprises se protégeront des cybermenaces en 2023 ?
11 Jan 2023
Selon les experts, les questions de cybersécurité deviennent un sujet majeur pour les Etats…
L’utilisation des logiciels de reconnaissance faciale par la police pose question
09 Nov 2022
La technologie de reconnaissance faciale fait peu à peu son apparition dans l'arsenal des…

Les plus lus
Press corner